Première partie (suite)

Cauchemar à la suite d'une rencontre avec un percé

Je me demandais comment combler les trous après 7 piercings du sourcil gauche d’un homme. Les anneaux étaient retirés.

La technique utilisée consistait à introduire des vers de mouches dans les trous. Il fallait attendre que les mouches sortent de leur chrysalide pour que les trous soient comblés.

Quelque temps après, les mouches n’ont pas réussi à se libérer. Les ailes étaient prises dans le trou qui était trop petit.

En théorie, les mouches auraient dû partir. s’envoler, et les chrysalides auraient dû se fondre comme une greffe dans la peau.

En me réveillant, je me suis dit : c’est vraiment un problème de liberté.

J’ai pensé à l’histoire de Peter Pan reprise par un psychanalyste selon laquelle il n’est pas ancré dans la réalité, il s’envole vers les airs, il est asexué. C’est l’image de l’adolescence qui n’aboutit pas.

J’ai pensé aussi que ces mouches étaient de mouches à m… Or j’ai lu Théâtre du Je de J. Mc Dougall où elle illustrait des cas de perversions par des régressions au stade anal. J’avais été dégoûtée !

Je me souviens qu’avant cette soirée, j’ai discuté avec une amie psychothérapeute qui se sentait démunie devant une de ses patientes qui avait une maladie psycho-somatique aux yeux. Nous nous sommes interrogées sur ce qu’elle ne voulait pas voir. Il semble qu’un non-dit régnait dans la famille autour de ses frères qui étaient psychotiques : j’ai probablement pensé dans mon rêve qu’il y avait quelque chose que cet homme ne voulait pas voir.